Comment faire du Community Management une religion.

on t'a vue

Dans nos sociétés modernes s’opposent les partisans des média sociaux et les croyants de la religion du « Vivons cachés, vivons heureux ». Difficile de convaincre ces derniers de la nécessité de développer leur identité numérique. Vous avez l’intime conviction que cette politique de l’autruche est suicidaire mais ne savez pas comment ramener votre entourage dans le droit chemin. Voici un petit guide pour faire du prosélytisme autour de vous. Nom de guerre VIE.

« V » comme Viraliser

Ne perdez pas de vue que 99% des internautes connaissent au moins un réseau social et que 77% y sont même inscrits (sondage Médiamétrie). Certains sites professionnels tels que Linkedin ou Viadeo sont même devenus incontournables en termes de gestion de carrière.

Votre entourage n’échappe certainement pas à la règle ou tout du moins aux statistiques. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils y sont actifs puisqu’ils ne voient pas l’intérêt des média sociaux. Ils y sont juste pour se rassurer, pour faire comme tout le monde c’est-à-dire le « minimum vital » pour ne pas être complètement « has been » auprès des cabinets de recrutement.

Les réseaux spécialisés constituent par conséquent un très bon angle d’attaque pour débuter votre croisade. S’il est des espaces d’échanges ou de discussions où vous êtes sûrs de rencontrer les membres de votre entourage, ce sont probablement ceux de Linkedin et Viadeo. Alors n’attendez plus, profitez-en, demandez leur de rejoindre votre réseau et partager y régulièrement les articles personnels de votre blog ou le résultat de votre veille sur les sujets qui vous passionnent. Sauf si vous n’avez rien de pertinent à partager, vous allez très rapidement « titiller » vos amis qui vont rapidement vouloir marcher dans votre sillage à force de voir la « bobine » de votre profil sur Linkedin.

Il ne faut pas pour autant négliger les autres réseaux plus « grand public » qui affichent une progression impressionnante du nombre de leurs utilisateurs, toutes tranches d’âges confondues (+1,6 millions d’inscrits en 1 an). Directement ou indirectement (via leur conjoint ou leurs enfants, certains de vos amis sont probablement déjà sur Facebook pour partager, de manière épisodique, quelques photos personnelles ou autres blagues avec leur famille. Retrouvez-les! D’autres, même minoritaires (15% des internautes y ont un compte) connaissent probablement Twitter pour suivre l’actualité politique. Quant à Google+, nombreux sont probablement ceux qui se servent du navigateur Google. Le passage à Google+ ne sera donc plus qu’un jeu d’enfant pour ceux-là. Faites de même que sur Linkedin ou Viadeo, viraliser le contenu de votre blog ou le résultat de votre veille sur Facebook, Twitter ou Google+… A force de voir votre activité sur ces réseaux, vos connaissances vont avoir envie de vous imitez. En d’autres termes, devenez leader d’opinion de votre communauté IRL.

  « I » comme Informer

N’oubliez pas que l’emploi est la première préoccupation des Français en 2013 d’après un sondage Harris Interactive réalisé pour RTL en janvier 2013. Dans ces conditions, argumenter votre point de vue en vous appuyant sur des données factuelles et statistiques avec votre entourage sur l’importance de l’identité numérique dans les processus de recrutements et prouver leur que cette tendance va s’accélérer. Partager par exemple avec eux le résultat de cette étude d’IBM qui montre que, d’ici 5 ans, les réseaux sociaux seront le second moyen d’entrer en relation avec les clients derrière les rencontres en face-à-face (Source: IBM’s 2012 Global CEO Study). Démontrer leur également que les recruteurs utilisent massivement les réseaux sociaux professionnels dans le cadre des missions qui leur sont confiées mais qu’ils ne délaissent pas non plus les réseaux plus généralistes (voir étude OpenSourcing 2012).

Rappelez-leur entre autres que 57% des candidats pensent que les réseaux sociaux vont prendre de l’importance dans leur recherche d’emploi.

« E » comme Eduquer

Je parie que ces mêmes irréductibles Gaulois de votre entourage, refusant la tyrannie des réseaux sociaux, sont pourtant des fans d’Apple et du high-tech. Pardoxalement, ils  se réfugient souvent derrière la technologie pour dissimuler leur ignorance. Comme si la marque de la voiture faisait de son conducteur un bon pilote.  Je vous propose donc d’aborder la question du Web 2.0  par le biais de la technologie. Si ce n’est déjà fait, installer avec eux les applications des différents réseaux sociaux sur leur  smartphone ou leur tablette. Ensuite, expliquer leur  directement à partir du support mobile les grands principes de fonctionnement de chacun des réseaux. N’oubliez-pas d’expliquer comment réduire un url via oua.be, url.exen.fr,…  Cela fait tout de suite plus savant et il faut reconnaître que c’est bien pratique. Expliquer comment des réseaux sociaux tels que Twitter ou Google+  permettent de faire un vrai travail de veille qui  viendra  enrichir leur réflexion professionnelle pour booster leur carrière. Il  y a fort à parier qu’une fois que l’application sera installée et qu’ils auront compris les tenants et les aboutissants des différents réseaux, ils deviendront vite accros.

Cette méthode VIE devrait vous permettre de parvenir à vos fins avec un certains nombre de vos connaissances de la Génération X (écouter chronique radio Recherche & Innovation de Benjamin Chaminade – les quadras se rebiffent).

Pour conclure, je préfère vous mettre en garde. Cette méthode VIE – Viraliser, informer, éduquer – s’avère tellement contagieuse que vous risquez d’être rapidement considéré comme un tweeto-trafiquant. Je ne jure plus de rien lorsque vous aurez mis en place tout un réseau organisé dans votre entourage proche. En tant que membre actif des plus influents tout en haut de la pyramide, vous allez passer pour un « gros bonnet » dans la communauté de la cyber… Plus sérieusement, la question n’est pas de « Vivre caché, pour vivre heureux » mais bien de savoir gérer son identité numérique. Pour parvenir à ses fins, seule la pratique permet de maîtriser les outils.

Cet article, publié dans Explorations d'AlterCM, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comment faire du Community Management une religion.

  1. Ping : Comment faire du Community Management une religion. | Community Management et Curation | Scoop.it

  2. Ping : Comment faire du Community Management une religion. | Communication & Marketing Daily | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s